Forumopera.com - Tania Bracq - 28 mai 2014

« La soprano canadienne traite ses vocalises avec beaucoup d'élégance, elle n'abuse pas des effets, confiante dans son timbre fruité, dans une ligne vocale tout comme dans un legato remarquables. Sa Gilda privilégie la sincérité, l'émotion ; elle dégage une force singulière, une droiture et une noblesse touchantes. »

Orage sur Océan - 7 février 2014

« Marianne Lambert crée une ravissante Stella, jeune, fougueuse, mutine, forte d’une voix qui se module à toutes ses fantaisies. Du cristal. »

La presse – Claude Gingras - 27 janvier 2013

« Marianne Lambert assure le rôle important de la servante Adèle avec beaucoup d'efficacité »

Rover Review - Lev Bratishenko - 1er Février 2013

« Marianne Lambert’s smoothness and ease, her edge suited Rosaline, while Lambert’s golden tone gave her Adèle a girlish and effective charm.”
« Marianne Lambert crée une ravissante Stella, jeune, fougueuse, mutine, forte d’une voix qui se module à toutes ses fantaisies. Du cristal. »

Opéra de Rennes/ de Jean-François Picaud, Les trois Coups - 7 janvier 11 

http://www.lestroiscoups.com/article-der-schauspieldirektor-le-directeur-de-theatre-de-mozart-critique-de-jean-fran-ois-picaut-opera-de-rennes-64474298.html

La Presse / Culture - Yvette Lucas

Cliquer ici pour voir l'article: Marianne Lambert et Hang Shi : Un duo lyrique éblouissant

L’Éveil et la Concorde - Geneviève Pépin - 20 aout 2010 

“Vêtue comme une poupée, elle nous fait voyager, rire, et nous amuse avec son jeu théâtral qu’avec sa voix légère, mais puissante. ”

La Presse - Claude Gingras - 23 mai 2010 

“Marianne Lambert chante la Fée avec la virtuosité et l'aigu d'une Reine de la nuit. ”

Avant Scène Opéra - Louis Bilodeau - 29 mai 2010 

“Marianne Lambert chante avec grâce le rôle redoutable de la fée.”

Rover Arts Montreal Music - Lev Bratishenko - 1 juin 2010

“Marianne Lambert as the Fairy Grandmother was all right and her coloratura embellishments acceptably magical.”

Times Argus – Jim Lowe - 25 mai 2010

“Vocally stellar was soprano Marianne Lambert in the brilliantly coloratura role (think Queen of the Night and the "Bell Song") of the Fairy Godmother.”

THE GAZETTE - Arthur Kaptainis - 25 mai 2010 

“Another standout was the Universite de Montreal coloratura Marianne Lambert as the Fairy Godmother, who added good acting to the main elements of fluid athleticism and brilliant sound.”

Forum Opera – Real Boucher - 22 mai 2010 

Marianne Lambert tire profit de son interprétation juste et très virtuose de la Fée. ”

La Scène Lyrique – Jacques Hetu - 25 mai 2010

“Marianne Lambert est une fée marraine de premier plan. Attentive à Cendrillon, elle déploie une voix cristalline, impeccable, de virtuose. ”

Voir, Réjean Beaucage - 1 avril 2010

Cliquer ici pour voir l'article : Marianne Lambert - La dernière Mélodîne

La Presse, Claude Gingras - 7 décembre 2009

"Également à retenir de ce concert-fleuve: la technique chez Marianne Lambert."

La Presse, Claude Gingras - 21 novembre 2009

"Mention spéciale à Marie-Annick Béliveau, Marianne Lambert, Claudine Ledoux, Anne Saint-Denis et Taras Kulish."

Le Devoir - Christophe Huss - jeudi 16 juillet 2009

“Marianne Lambert témoigne d'une présence scénique plus que remarquable. Dans l'air de Susanne des Noces de Figaro, on dirait un pur sang ravalé au rang de cheval de trait. Le potentiel de cette chanteuse est immense.”

La scène lyrique - Jacques Hétu - 31 mars 2009

"Marianne Lambert en Despina réussit avec ses mimiques voire quelques pitreries et sa gestuelle drolatique à faire rire le public."

THE GAZETTE - Arthur Kaptainis - 31 mars 2009

“Bright-voiced Marianne Lambert played the maidservant Despina with comic exuberance, …”

LA PRESSE - Claude Gingras - 30 mars 2009

« À signaler: le numéro comique de Marianne Lambert en Despina.»

Scene lyrique - Vincent Deloge - 3 janvier 2009 (France)

« Marianne Lambert, fine musicienne qui joint au charme juvénile les agréments d’un soprano aux couleurs flatteuses. »

Les Trois Coups - Jean-Francois Picaut - 31 decembre 2008 (France)

« Marianne Lambert rend avec un égal bonheur les pudeurs ou les audaces de la fille Aubertin. »

Concert de l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal à la salle Jean-Eudes (Maison de la culture de Rosemont) - Micheline BOUCHARD

Tous les stagiaires de l'atelier ont offert une excellente prestation, néanmoins Mme Marianne Lambert, soprano se démarque. Elle chante comme elle respire, elle est détendue, démontre une souplesse et une force dans la voix absolument saisissante, j'avais l'impression d'entendre les débuts de nul autre que Maria Callas, ses gestuelles et faciès théâtrales sont éloquentes, bref elle nous communique très bien sa passion.

LA PRESSE – Claude Gingras

…je retiens deux chanteuses qui savent aussi jouer : Isabelle Leclerc (la sorcière),…et Marianne Lambert (Gretel), voix très jolie.

Planète Québec - 15 décembre, 2007

Marianne Lambert (soprano), adorable dans une robe noire au bustier rouge, a chanté avec beaucoup de fraîcheur Mein Herr Marquis (Die Fledermaus, Johann Strauss)

CRITIQUE – Resmusica – Jacques Hétu - 19 décembre 2007

Le tableau féminin serait incomplet si nous passions sous silence l’exquise Marianne Lambert, soprano colorature, qui donna un insolent Mein Herr Marquis, plein de charme, d’une drôlerie contagieuse, tiré de Die Fledermaus de Johann Strauss.

Lettre du Paul Helmer - 5 Nov. 2007

... and what a breath of fresh air Mlle. Lambert is! That was such an enjoyable concert, full of life and subtlety. ... She is in command of the voice used in the service of interpretive insight, a rich, warm sound at all times.

LE NOUVELLISTELinda Corbo Article complet

Dans cette lignée, il en est une, entre autres, qui ressortait admirablement du groupe au sein de la distribution qui était à l’œuvre, hier. L’interprète de Fantine (Marianne Lambert) est particulièrement belle à voir, remarquable tant dans la retenue et l’intelligence de son jeu que pour sa jolie voix.


marianne lambert - press